Sophro-dégustation vue et testée par une rédactrice culinaire...

Publié le par Sophro-dégustation

Nous avons eu le plaisir de recevoir lors d’une de nos soirées découvertes la rédactrice culinaire Anne-Sophie Thérond, qui s’est prêtée au jeu de la Sophro-dégustation.

Elle vous fait part de son vécu dans son blog dédié à la gastronomie et aux vins du Sud de France que nous vous invitons à découvrir, à parcourir, à déguster… !

Voici le lien de l’article qu’elle nous a consacré : C10VIN

Merci Anne-Sophie et au plaisir de vous revoir !

Voici l'article (pour ceux qui ont du mal à ouvrir le lien) :

Utiliser ses sens pour toucher à l’essentiel du vin, tel est le propos de la sophrodegustation.  Cette approche originale de la dégustation est proposée par un binôme : oenologue, Stéphane Paté et sophrologue, Sonia Aritzu.

Un soir de mai dans un restaurant de Montpellier, la séance découverte réunit une dizaine de personnes de profils sont très variés. Étudiants ou retraités, consultant ou cuisiner, de la région ou d’ailleurs, tous viennent découvrir la dégustation mais certains ont déjà abordé la sophrologie.
Classiquement, l’oenologue pose les notions de base de la dégustation, invite à les appliquer  à 2 jeunes vins de cépage - un vermentino (VDP d’Oc Chartreuse de la Mougère) et un Grenache VDP d’Oc Skalli)...mais moins classiquement, il pousse à définir aussi ce qu’on n’aime pas...

Ensuite, la sophrologue introduit sa pratique visant à harmoniser sensations et émotions pour porter un regard neuf et mieux mémoriser.
Elle invite à se laisser guider par sa voix, les yeux fermés. Assis dans le calme, on va aller «réveiller» ses sens visuels, olfactifs et gustatifs. Puis elle propose de rester dans cet état pour déguster en silence le vin «en aveugle) servi par l’oenologue (un côtes de Gascogne  blanc, petit et gros masseng, Uby). Le temps a suspendu son vol, et quand revient le moment d’échanger, tous témoignent de leur surprise devant l'intensité des sensations et des images : le bruit du vin versé, l’odeur rappelant un séjour en Grèce...
La sophrologie a ouvert des portes dans la mémoire, créé des ponts entre les sens et les images, pour démultiplier la réceptivité. La dégustation s’est avérée plus intense et les mots pour en parler viennent plus facilement. Décomplexante et relaxante, cette approche du vin est à expérimenter.
 

Stéphane et Sonia organisent des modules à la demande, pour les entreprises ou les particuliers. Les thématiques peuvent aller de la découverte aux vins de prestige ou accords mets et vin.

 

 

 

Publié dans presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article